Kouglof alsacien à ma façon - recette 1 -

Des recettes de kouglof il en existe beaucoup, les traditionnelles qu'on trouve dans les bonnes boulangeries les bons bouquins de recettes alsaciennes (recette à suivre) ou la recette d'un proche, d'une maman ou d'une grand-mère.
Il existe aussi et pourquoi pas celle qu'on a toujours appréciée préparée plus que toutes les autres parce qu'elle a ce " petit quelque chose " en + qui fait toute la différence :).
Une recette simple et goûteuse qu'on aime partager avec les siens qui fait toujours l'unanimité autour de la table.

C'est le cas pour cette recette que mes enfants me réclament à chaque fois et depuis toujours. C'est finalement la recette de kouglof que je fais le plus souvent pour leur plus grand plaisir et le mien du reste ;).
- AVANT -  

Nul besoin de pétrir la pâte longuement comme dans la recette traditionnelle, pas besoin de robot, la pâte se fait sans effort mais uniquement à la main, avec un peu de patience car du temps il en faut pour la/les levée(s) et surtout beaucoup d'amour c'est indispensable ;) sans oublier de préférence un vrai moule en terre cuite pour un meilleur résultat.

La terre cuite donne au kouglof toute sa saveur et son moelleux à la dégustation, elle permet aussi une cuisson parfaite : la pâte est bien aérée, souple au toucher sous la pression du doigt
avec une croûte fine et croustillante lorsqu'il vient d'être fait, un délice.

La texture sera légèrement différente les jours suivants mais excellente de toutes les façons mais surtout pas trop sèche.
- APRES -

C'est bien simple, ce kouglof est dévoré à chaque fois jusqu'à la dernière miette :).

Il se conserve sans aucun problème pendant une semaine s'il n'est pas englouti avant (à condition de bien l'emballer) pour éviter qu'il ne se dessèche ce qui est souvent le cas d'un kouglof traditionnel dont la pâte travaillée plus longuement se conservera moins bien.

Pour l'apprécier pleinement et lui conserver toute sa fraicheur, rien ne vous empêche de le congeler.

Pour la décoration, on peut très bien remplacer les amandes entières par des amandes effilées.

Pour faire ma version, il vous faudra :


Ingrédients 

- entre 500 et 600 g de farine T45 (cela dépend du taux d'humidité de la farine)
- 250 g 125 g de beurre pour un kouglof (petite erreur de transcription corrigée car en général j'en fais toujours deux en même temps sauf cette fois-ci)
- ¼ de litre de lait ½ écrémé
- 80 à 90 g de sucre semoule (80 g pour moi avec ou sans raisins secs)
- 2 œufs à température ambiante
- ½ cube de levure fraîche de boulanger (soit 20 g) 
- 75 g de gros raisins secs ou de (sultanines) macéré(e)s dans un peu d'eau tiède pour les recouvrir avec 2 cuillères à soupe d'eau de vie ou de rhum (facultatif et au choix)
- 1 pincée de gros sel
- de la margarine pour beurrer le moule

Décoration
- des amandes entières
- du sucre glace

Préparation

1) Faire tremper les raisins secs ou (sultanines) dans un bol d'eau tiède suffisamment pour les recouvrir et les faire gonfler (avec au choix : 2 cuillères à soupe de rhum ou d'eau de vie), réserver.

2) Dans un saladier, verser la farine, faire un puits, y émietter la levure fraîche, verser 1/3 du lait tiédi sur la levure, délayer celle-ci dans le lait avec les doigts en incorporant petit à petit de la farine pour former un pâton (le levain) que vous laisserez gonfler pendant 5 minutes ou + selon la température de la pièce (le pâton doit doubler de volume au moins).
3) Pendant ce temps dans une casserole verser le reste de lait, sucre, sel et beurre, laisser chauffer à petit feu le beurre doit être fondu, réserver et laisser refroidir dans la casserole.

4) Lorsque le pâton a suffisamment gonflé, le dissoudre dans le mélange lait-beurre à peine tiède (le mélange lait - beurre ne doit pas être trop chaud pour ne pas compromettre l’action de la levure).

5) Verser lentement le mélange lait/beurre avec levain sur la farine en incorporant celle-ci petit à petit et en soulevant la pâte avec les doigts pour bien l'aérer jusqu'à ce que toute la farine (500 g ou +) soit bien incorporée, ajoutez-en si nécessaire. Il est impératif de ne pas trop travailler la pâte (contrairement à la recette traditionnelle) elle doit rester souple, cela permettra une meilleure levée ensuite.


1ère levée

6) Couvrir le saladier d’un torchon, le faire gonfler une heure environ en hauteur de préférence en évitant les courants d'air ou placez le dans le four éteint.

7) Beurrer le moule à kouglof en terre cuite, disposer la ou les amandes dans chaque cannelure (j'en mets 2 en général, une à mi-hauteur sur la tranche pour doubler le plaisir) ;) et réserver.

8) Lorsque le kouglof a suffisamment levé, dégazer la pâte pour la faire retomber, ajouter les 2 oeufs à température ambiante et mélanger à nouveau à la main en soulevant bien la pâte avant d'ajouter les raisins secs (ou sultanines) égouttés, mélanger toujours en soulevant la pâte pour l'aérer le plus possible mais quelques minutes seulement le temps d'incorporer les oeufs.

9) Verser la pâte dans le moule et laisser lever une 2e fois recouvert d’un torchon.
10) Lorsque la pâte a atteint le bord du moule, enfourner à thermostat 200° pendant 10 minutes puis 20 à 25 minutes à thermostat 180 °. Si le kouglof colore trop vite, baisser le four à 170 ° ou recouvrir celui-ci avec une feuille d'aluminium pour terminer la cuisson.

11) Quand le kouglof est cuit, le démouler sur une grille et lorsqu'il est tiède, saupoudrer généreusement de sucre glace pour la décoration, il ne vous reste plus qu'à vous régaler ;).

Bonne dégustation !

Remarques

- Dégusté frais, le kouglof a une croûte finement croustillante qui en fait un de ses atouts qu'on ne retrouve plus le lendemain mais cela n’enlève rien à sa saveur.

Moi j'adore ce mélange crousti/moelleux et je ne résiste jamais très longtemps à cette délicieuse odeur de kouglof qui envahit la maison.

- C'est un plaisir de le goûter à peine tiède, de savourer chaque bouchée jusqu'à la dernière, sa pâte est souple au toucher et bien aérée :).

- Je garde toujours le meilleur pour la fin : le haut de la tranche avec les amandes grillées qu'on me chipe au passage en le coupant :).

- Lorsque je prépare un Kouglof le soir, il m'arrive même d'en faire mon repas du soir accompagné de café au lait. Je me régale comme jamais, impossible d'attendre jusqu'au petit déjeuner du lendemain ;).

- Le kouglof se déguste à tout moment de la journée, le matin au petit déjeuner, au goûter, pour les fêtes et lors d’un apéritif. Il accompagne très bien un verre de vin blanc ou de crémant, c’est le gâteau traditionnel par excellence très prisé en Alsace ;).

Conseils

- Quand je suis pressée il m'arrive de ne faire qu'une seule levée directement dans le moule, j‘ai testé les 2 façons, le résultat est pratiquement comparable à condition de bien respecter les autres étapes en aérant la pâte.
- Pour la réussite d'un bon kouglof il est indispensable d'avoir de bons ingrédients une farine T45 et de le préparer dans un véritable moule à kouglof en terre cuite pour que le résultat soit parfait.


A savoir

Un moule à kouglof en terre cuite est à manipuler avec beaucoup de précautions, il nécessite quelques soins pour une longue utilisation.

Il est impératif de respecter ces quelques règles :

- Avant chaque utilisation, bien nettoyer le moule à l’eau légèrement chaude et savonneuse, rincer abondamment et essuyer aussitôt à l’aide d’un torchon ou d’un papier absorbant avant de le beurrer.
.

- Le manipuler délicatement en évitant les chocs.

- Le laver uniquement à la main jamais au lave-vaisselle. Utiliser très peu de produit vaisselle et rincer aussitôt afin que le produit ne pénètre pas dans la terre cuite, vous pouvez également le laisser sécher à l'air en le retournant sur un torchon pour le faire égoutter.

- Ne jamais utiliser d'éponge abrasive, de tampon ou de brosse métallique, ils risqueraient d'abîmer la terre cuite.

- Ne jamais faire tremper un moule de kouglof dans l'eau.

- Ne jamais mettre un moule vide dans un four chaud

- Eviter tous les chocs thermiques : ne jamais poser un moule chaud sur une surface froide ni rincer un moule chaud sous l'eau froide.

Retrouvez l'autre version au batteur ICI.

Commentaires

  1. j ai cassé mon vrai moule, j en ai plus ,, ils est magnifique ton biscuits bisous melo et belle journée

    RépondreSupprimer
  2. eh bien dis donc c'est tout à un art !
    j'en prendrai bien une petite tranche !!
    bisous

    RépondreSupprimer
  3. J'en mange rarement, acheté en libre surface généralement... Mais le tien a l'air succulent ; je te fais plein de bisous, j'espère que tu vas bien... Chez nous malgré l'été qui pointe son nez, on est sous un temps gris et les moustiques commencent à faire leur apparition !!!! bisou doux

    RépondreSupprimer
  4. @la nonna
    quel dommage pour toi, il est vrai qu'ils sont à manipuler avec beaucoup de précaution comme tous les plats en terre cuite :(, ce n'est pas toujours évident. Bisous
    @Loulou
    sers toi :)), et encore ce n'est que ma recette personnelle, la traditionnelle est un peu différente mais j'adore le kouglof de toutes les façons, je ne suis pas alsacienne pour rien :)).
    @Elysee.or
    moi il m'arrive aussi d'en acheter quelquefois à défaut de pouvoir en faire et je m'en contente mais cela n'a rien à voir. Je suis débordée mais ça va, on fait avec ;). Chez nous c'est la grisaille, le froid, le brouillard, la pluie ou la bruine tout dépend des jours mais bien souvent ils sont plusieurs au rendez-vous en ce moment. C'est cela l'automne et le jour commence à tomber vers 16 h déjà surtout quand il fait ce temps là :(. Bisous

    Excellent week-end à toutes les 3, merci pour vos visites :)

    RépondreSupprimer
  5. Kouglof à ma façon au lieu de kouglof alsacien à ma façon conviendrait mieux...

    RépondreSupprimer
  6. Ma recette est presque identique. Par contre, je le fais au robot parce que touiller avec une fourchette je ne peux pas et je mets mois de beurre. Bon we.

    RépondreSupprimer
  7. @oms
    peut-être mais le titre me convient parfaitement ainsi. Il désigne une spécialité alsacienne faite à ma façon c'est on ne peut plus clair et le confirme dans la recette d'ailleurs, merci pour la visite et bonne journée :)
    @lavandine
    rassures-toi je ne le fais pas à la fourchette non plus :)) mais bien à la main c'est le meilleur des ustensiles dans ce cas ;)bisous et bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  8. @lavandine
    tu avais tout à fait raison moi aussi je mets moins de beurre : 125 g pour un kouglof et 250 g pour 2 kouglofs, petite erreur que je viens de corriger à l'instant, c'est ainsi quand on ne se relit pas lorsqu'on veut faire trop vite :)). Bon dimanche à toutes et gros bisous :)

    RépondreSupprimer
  9. bonjour
    où voit-on le taux d'humidité de la farine ?
    merci pour la t65 par exemple

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour je saurais vous répondre à ce sujet, essayez de voir sur ce forum vous pourrez certainement trouver des informations utiles
      :
      http://www.forums.supertoinette.com/recettes_71330.determiner_le_taux_d_humidite_selon_farine.html
      Merci pour la visite :)

      Supprimer
  10. merci pour la réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien merci pour la visite et bonne journée !

      Supprimer
  11. coucou
    comment faites vous lever le koug au four
    à qulle temp
    merci et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour je ne l'ai jamais fait lever dans le four. Choisir l'endroit le plus chaud de la maison et placer le moule en hauteur recouvert d'un torchon ou sinon laisser lever pendant la nuit toujours en hauteur si la température de la pièce est insuffisante. Bonne journée à vous, merci pour la visite :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour la visite !

Derniers articles - My Headlines

Articles les plus consultés